train-pologne

J’ai une histoire pour vous…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (4 votes cast)

J’avais envie de vous raconter une petite anecdote dans ma vie, ceci est une histoire vraie.

 

L’histoire remonte à  Juin 2011…

Durant cet été, j’étais partie 3 semaines en vacances : direction la Pologne et plus précisément Cracovie.

Etant un habitué de Cracovie, comme à mon habitude je loge chez un ami d’enfance qui est Polonais. Il m’annonce dés mon arrivée que nous partirons pour fêter le mariage de son ami (que je connais également) en organisant un voyage de 2 jours pour son enterrement de vie de garçon. Après réflexion commune de toute l’équipe convié pour ce voyage, nous décidons de partir à la mer dans le Nord de la Pologne (eh oui il y a la mer en Pologne). Sauf que pour traverser la Pologne, nous avions le choix entre la Citroen c3 occasion de mon ami et la Renault Megane occasion d’un autre ou partir tous en train (nous étions 10). Alors nous avons décidé de prendre le train : 13H de train pour faire un trajet qui se trouve à 600 km, non vous ne rêvez pas !

Durant ces 13H, nous étions dans des compartiments assez serrés à 10. Il est bien évident que à ce moment nous faisons un peu de bruit, et malheureusement ce bruit ne plaisait pas à la cabine voisine, car il faisait nuit et un des passagers de cette cabine voulait dormir. Je vous promet qu’à ce moment-là, nous ne faisions pas beaucoup de bruit, des simples discussions non agités mais qui effectivement à 10 pouvait paraître fort surtout durant la nuit. Mais mince, nous n’allions pas nous taire tout de même ! Nous fêtions le mariage de notre ami. Surtout que les réflexions venaient uniquement de cet homme et que la totalité des passagers savent que les voyages en train sont délicat en Pologne et qu’il ne faut pas compter pour y dormir !

La cabine voisine nous concocté un petit complot pendant que nous étions en train de discuter, car au prochain arrêt une surprise nous attendez…

La Police entra dans notre compartiment et nous accusa d’avoir menacé l’homme avec un couteau. Bien évidemment ce n’était pas vrai, mais il avait trouvé un prétexte pour que le conducteur du train appelle la Police.

Alors à cet instant, la Police avait deux choix : le choix de nous écouter ou croire cet homme… ils l’écoutèrent et nous demandèrent de sortir du train et de prendre nos bagages pour rejoindre le commissariat avec eux. Nous avons évidemment refusé en demandant à la Police de nous fouiller au préalable afin de trouver ce fameux couteaux et notre bonne foi.

Cela va vous paraître insensé mais la Police à commencé à nous tabasser pour la quasi totalité d’entre nous directement dans notre compartiment, un de nous a fini avec le crane ouvert et des points de suture. Eh oui, c’est ca la police en Pologne…pas de preuve, pas de fouille. Je précise que ils sont venus à 10 également.

Alors nous sortons sur le quai en étant observé par  la quasi totalité des passagers du train accrochés à leurs fenêtre en train d’observer cet évènement. Cette petite fête d’enterrement de vie de garçon commençait à mal tourner….

Nous montons dans leurs camionnettes et direction le poste de Police en pleine nuit, à 1h du matin et à environ quelques centaines de kilomètres de Cracovie, perdu dans une petite ville avec un train qui passe seulement 1 fois/jour !?

A l’intérieur du commissariat, les officiers ne voulaient toujours pas nous fouiller, par contre ils nous préparaient une amende bien salée et deux bonnes heures d’attentes. Pour moi c’était 100 euros d’amende car j’étais étranger, et pour certains de mes amis, l’amende est monté à 250 euro, soit un SMIC en Pologne ! Amende qui devait être plutôt payé sur place sinon c’était bien plus chère. En comparaison, c’est comme si vous vous étiez fait arrêter en France, fait battre par la police et que vous deviez en plus payer une amende de 1200 euros parce que vous n’avez rien fait !

Quoi qu’il en soit, nous étions presque sans un sous en sortant du poste de Police à 3H du matin, loin de chez nous, sans train ni pour aller vers la mer, ni pour revenir. Nous avons dormi tout de même dehors sur l’herbe près d’un arbre dans la ville.

Que m’a enseigné cette histoire ? Sur le coup, que la nuit est froide en Pologne, même en été… Mais après coup, que beaucoup d’aventure mémorable pouvaient m’attendre et vous attendre lorsque vous êtes spontané et qu’il n’y à pas d’organisation mais de l’improvisation, et croyez-moi notre organisation était inexistante.

En résumé, je pense que un peu comme partout et dans tous les domaines,  il faut savoir faire le juste milieu entre travailler et se reposer, être gentil mais pas trop, être organisé mais savoir être spontané et imprévisible des fois…car des évènements vraiment incroyable peuvent vous attendre !

Oups, j’ai presque oublié…la fin de l’histoire ? Ce que nous avons fait par la suite et ce qui nous est arrivé ? Je ne le raconterais pas car c’était aussi innatendu que notre aventure dans le train…

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (4 votes cast)
J'ai une histoire pour vous..., 4.0 out of 5 based on 4 ratings

Articles sur le même sujet:

.

One Comment

  1. 18 décembre 2012 at 12 h 40 min · Répondre

    Bonjour,

    Oui trouver le juste milieu est vraiment difficile. En fait c’est le chemin d’une vie, et ça demande de très bien se connaitre et être sincère avec soi-même. Quand être gentil, quand être plus incisif ? Quand faire confiance à la vie, ou quand être stratège ?

    Pour moi cette recherche est primordiale, mais pour ne pas se retrouver paralysé devant un choix impossible à faire, je cultive la « dédramatisation » : J’ai conscience à chaque choix que seul le temps et l’expérience me diront si j’avais raison.

    Et même si je n’ai pas su trouver le juste milieu efficace, je n’ai pas perdu mon temps, car j’ai appris !

    Et l’expérience, c’est de l’or !

    A bientôt,

    Olivier

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>