produits-maitiers-maigrir

Faut-il bannir les produits laitiers pour maigrir?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)

Merci à Julien, un Coach plein d’enthousiasme et compétent qui nous écrit cet article sur les produits laitier pour maigrir !

Considérés pendant longtemps comme des aliments très complets et essentiels à notre développement, les laitages avaient la cote.

Mais depuis un certain temps déjà, une polémique est apparue autour des produits laitiers, en particulier du lait et du danger potentiel qu’ils représenteraient pour notre santé. Pour certains ils seraient des éléments essentiels à notre santé, pour d’autres les produits laitiers seraient un véritable poison surexploité et aux bienfaits exagérés.

Courant nutritionnel, allergies, problèmes de santé divers, troubles alimentaires, besoin de perdre de poids, les produits laitiers sont de plus en plus souvent exclus de nos menus. Les produits laitiers seraient dangereux pour notre santé et feraient grossir.

 

Les laitages sont-ils malsains ? Sur quoi sont basées ces allégations et sont-elles fondées ? Les études scientifiques nous apportent-elles un éclairage clair sur cette controverse ?

 

Les bienfaits des produits laitiers :

Les produits laitiers regroupent tous les produits conçus à base de lait tels que le lait lui-même évidemment, les fromages de toutes sortes et les yogourts, et le beurre.

1- Le calcium contenu dans les laitages serait très important pour la constitution de notre capital osseux surtout à l’adolescence jusqu’à la vingtaine au moins et plus important encore pour les filles.

Par la suite, une consommation régulière de calcium serait nécessaire pour conserver son capital osseux.

infographie-les-autres-sources-de-calcium

2- La vitamine D serait aussi un des arguments qu’avanceraient les défenseurs des produits laitiers pour assoir l’importance des laitages dans notre alimentation quotidienne.

Les pays les plus éloignés de l’équateur ont un taux d’ensoleillement annuel plus faible que les pays proches de l’équateur, l’intensité des rayons UV étant aussi plus faible, une recommandation visant à augmenter la consommation de vitamine D3 dans ces pays (comme le Canada entre autre) circule depuis plusieurs années.

Les laitages permettraient alors de venir combler en partie ce manque. Cependant, la quantité de vitamine D contenue dans 250ml de lait (2,6-2,8 mcg ou 104 Unités Internationales) reste faible et insuffisante pour couvrir à elle-seule nos besoins quotidiens (1000UI par jour recommandés au Canada).

Il aurait été démontré qu’une consommation régulière de vitamine D3 aiderait à maigrir. Elle serait impliquée dans les mécanismes permettant la diminution du diabète de type II, dans l’inhibition du métabolisme des lipides et l’augmentation de l’oxydation des graisses dans le foie(1).

3- Comme le fait remarquer la Fondation OLO (2) (Oeufs, Lait, Orange), le lait est une très bonne source d’énergie, il est nourrissant, et riche en protéines en plus d’être abordable.

4- Le lait est aussi une source importante de nombreuses vitamines dont les vitamines A et B2 (riboflavine) nécessaires aux femmes enceintes.

 

 

Les dangers et débats autour des produits laitiers :

1- Il semblerait que les graisses saturées contenues dans les produits laitiers notamment les fromages et le beurre, contribueraient au développement de maladies cardio vasculaires.

Cependant, aucune étude n’a démontré de façon certaine la corrélation qui existerait entre la consommation de produits laitiers et le développement de ces maladies et quelle part serait attribuée aux produits laitiers.

Benoît Lamarche, directeur de l’Institut des Nutraceutiques et des Aliments Fonctionnels (INAF) fait remarquer que « le lait est un aliment trop complexe » dont l’influence sur la santé varierait trop « en fonction des autres aliments avec lesquels on le consomme et selon les caractéristiques de chaque personne ».

 

2- Les produits laitiers et le lait en particulier seraient responsables de l’allergie au lactose qui provoque ballonnement, gaz, flatulences, crampes.

Le lactose est un sucre contenu dans le lait qui nécessite un enzyme la lactase pour le digérer. Chez les humains, la production de lactase décroit de 90-95% après la petite enfance. Les personnes qui n’en ont plus sont allergiques au lactose tandis que les autres continueraient de produire la lactase jusqu’à l’âge adulte.

2-15% des Nord-européens seraient intolérants au lactose tandis que le taux grimpe à 95-100% pour les asiatiques(3). Il semblerait que la variété de vaches « Holstein » (vaches noires et blanches classiques) élevées industriellement et l’alimentation qui leur serait donnée (farines et maïs au lieu de fourrage) seraient en cause dans l’augmentation des intolérances au lactose.

Le phénomène serait moins observé avec des vaches d’une autre variété. Ça reste toutefois à démontrer.

 

3- Selon le Dr Andrew Weil, la caséine, une protéine contenue dans le lait, pourrait irriter le système immunitaire et provoquer des problèmes de santé. Cette forme d’allergie toucherait seulement 1% de la population adulte et 3% des enfants (4)

 

4- Le lait serait aussi responsable de l’apparition de nombreuses maladies: diabète de type 1, ostéoporose, cancer. Mais encore une fois, rien de probant le démontre dans la littérature scientifique.

 

5- Les produits laitiers feraient grossir à cause des graisses et des hormones naturelles qu’ils contiennent.

 

6- Les antibiotiques et hormones administrés aux vaches laitières dans l’industrie laitière notamment en Amérique du Nord créeraient une polémique quant à l’impact qu’ils pourraient avoir sur notre santé, sur la prise de poids et au problème grandissant d’allergie au lait de vache.

 

7- Les produits laitiers ne seraient pas indispensables pour notre santé. Le Dr Neil Barnard, président du Physicians Committee for Responsible Medicine (PCRM), l’une des principales voix anti-lait aux États-Unis, qui regroupe des médecins prônant le végétarisme et défendant les droits des animaux, affirme même que « les données scientifiques indiquent même que votre santé pourrait bien s’améliorer si vous les évitez. » mais il semblerait que cette affirmation ne soit qu’une interprétation des résultats scientifiques.

 

 

Faut-il consommer des laitages pour maigrir?

À ce jour, aucun consensus scientifique clair n’est établi. Les produits laitiers continus d’avoir leurs défenseurs et leurs détracteurs. Voici quelques recommandations:

1- Si vous êtes allergiques au lactose, vous n’êtes pas condamnés à ne plus en consommer à vie. Une pause de quelques semaines sans produits laitiers s’impose suivie par une réintroduction progressive des laitages dans votre alimentation. Le lait de chèvre, d’amandes fait maison (celui tout prêt en épicerie est trop pauvre en nutriments), d’avoine, de riz et de soya sont de bonnes alternatives.

2- Faites l’essai. Si vous souhaitez voir si les laitages ont un impact négatif sur votre santé, consommez-en seulement 1 jour sur 3 et dans des proportions modérées. Vous verrez si vous vous sentez mieux en diminuant votre consommation. Remplacez le lait par des yogourts dans votre alimentation et vos smoothies. Les bactéries des yogourts aideraient à la digestion du lactose(5). © Image de Sylvie Daoudal pour Sciences et Avenir

infographie-chart-tableau-calcium

 3- Dans un souci de perte de poids, si vous n’êtes pas allergique, conserver les produits laitiers dans votre alimentation est un excellent moyen d’apporter une quantité non négligeable de protéines, de vitamines et minéraux très intéressants pour votre santé.

4- Consommez des produits laitiers faibles en gras mais pas 0% de matière grasse. Les produits soi-disant sans gras sont en fait plus riches en glucides qui vous feront bien plus grossir.

5- Seule exception: le yogourt grec 0% de matières grasses. Si vous regardez la composition, c’est un des yogourts les plus riches en protéine et présentant une quantité de glucides très basse et aucune graisse. C’est celui que je recommande beaucoup dans mon plan nutritionnel Nutrition HardCorps.

6- Enfin, faites preuve de modération. Veillez à ne pas en consommer matin, midi et soir mais 1 à 2 fois par jour maximum et dans des proportions raisonnables, variez les sources de protéines pour compléter votre régime.

Bibliographie et notes de référence:

(1) Vitamin D attenuates high fat diet-induced hepatic steatosis in rats by modulating lipid metabolism.

Yin Y1, Yu Z, Xia M, Luo X, Lu X, Ling W.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22958216?log$=activity

(2) Fondation OLO

(3) Swagerty DL Jr, Walling AD, Klein RM. Lactose intolerance. Am Fam Physician. 2002 May 1;65(9):1845-50. Review. Texte complet : www.aafp.org

(4)Les allergies au lait, Les Producteurs laitiers du Canada. [Consulté le 14 octobre 2005]. www.plaisirslaitiers.ca

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140624.OBS1529/les-produits-laitiers-nos-amis-pour-la-vie.html

(5) http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2012:136:0001:0040:FR:PDF

Julien Braïda, préparateur physique

julienbraida.com

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
Faut-il bannir les produits laitiers pour maigrir?, 4.0 out of 5 based on 1 rating

Articles sur le même sujet:

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>