ronnie coleman

Ronnie Coleman : Un athlète Légendaire !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (23 votes cast)

Qui est-ce ? Pourquoi est-il un exemple et une légende ?

J’ai rédigé cet article car le site Bwin effectue une campagne dans laquelle il mettent en avant des athlètes  qu’ils identifient comme inspirant, légendaire ou exemplaire !

De mon côté, j’ai choisi de vous présenter : Ronnie Coleman,  8 Victoires à Mister Olympia.

ronnie-coleman

 

Pourquoi l’avoir choisi ?

Ronnie Coleman n’est pas mon athlète préféré. 

Cependant, cet homme est pour moi une icône de travail, de persévérance, d’engagement et de réussite : Une vraie légende et source d’inspiration.

Malgré que son physique soit vraiment trop musclé selon moi, qui en devient même inesthétiques et que certains d’entre vous vont même le voir comme immonde…

–> C’est plutôt son travail et son oeuvre que je mets en avant dans cet article, peu importe ses pratiques, sa couleur de peau, sa passion ou sa coupe de cheveux : c’est le travail de plus de 30 ans d’engagement à haut niveau.

Je vous raconte tout.

 

Qui est Ronnie ? Son histoire :

Ronnie est né le 13 Mai 1964 en Louisiane aux USA.

ronnie coleman jeune–> Etant jeune, il rêve de devenir footballeur américain, ce sport nécessite évidemment d’avoir une musculature assez développée. C’est pour cette raison qu’il débute la musculation à l’âge de 13 ans déjà !

–> À 19 ans, déjà très musclé, il décide de devenir powerlifter : Ce sport est semblable à l’haltérophilie, c’est un sport de force qui consiste à lever les charges les plus lourdes sur des exercices de bases comme le Squat.

–> À la fin de ces études de comptabilité, il vit de petits boulots, livreur, cuisinier et devient notamment policier.

–> Quelques années plus tard, il changea de discipline en se lançant dans le culturisme ou plus couramment connu sous le nom de BodyBuilding : Discipline cette fois qui privilégie la densité imagesmusculaire, mais également la qualité musculaire, la symétrie et d’autres critères selon les compétitions.

Cela consiste à se présenter sur scène et offrir au public un physique de plusieurs années de travail en élaborant un posing ou une mise en scène sur une musique. Les différents athlètes sont comparés et les critères sont très minutieux. Une mauvaise alimentation quelques heures avant une compétition peut mettre en péril la prestation de l’athlète sur scène.

Ainsi, il évolue au sein du Bobybuilding pendant une bonne vingtaine d’année.  Il s’impose dans cette pratique comme le meilleur de tous les temps.

coleman–> Il obtint en 1991 sa carte professionnelle de Bodybuilder. C’est seulement 5 ans après avoir obtenu sa licence qu’il remporte sa première victoire en 1996.

–>C’est deux ans après seulement sa première victoire qu’il rentre dans la légende en remportant le prix le plus prestigieux dans le monde du Bodybuilding : le « Mister Olympia » de 1998 contre toute attente. Un jeune homme nommé Ronnie Coleman et sorti de nulle part remporte cette compétition prestigieuse.

–> En 2003, il arrive à un point culminant de sa carrière, il remporte déjà pour la 5ém fois de suite le titre, mais il affiche un poids de 135Kg ! Il déclasse tous ses concurrents et devient une légende Mr. Olympiadans tous les différents critères de jugements d’une telle compétition, il est numéro 1 à tous les niveaux.

–> C’est ainsi qu’il gagne 8 fois Mister OLYMPIA, record absolu, juste devant Arnold Schwarzeneger qui remporta cette compétition ultime 7 fois.

Ronnie Coleman devient alors une référence dans le milieu du BodyBuilding en affichant des mensurations incroyables :

 

Mensurations :

ronnie coleman évolution–> Taille :  1m80

–> Poids hors saison : 136 Kg en compétition et 154 Kg hors compétition

–> Tour de bras : 65 cm

–> Tour de poitrine : 152.4cm

–> Tour de cuisse : 96 cm

–> Mollets : 56 cm

–> Il se retire en 2007 de la compétition

–> Ronnie Coleman mangeait près de 6000 calories/jour afin de maintenir son immense gabarit : Ce que vous mangez en 3 jours environ.
Sans oublier que durant les 3/4 de l’année il mangeait davantage de calories encore afin de prendre en muscle.

 

 

Pourquoi un athlète hors du commun ?

 

KingCole01Lrg-          Mode de Vie/Passion : Un compétiteur de Bodybuilding doit non seulement s’entraîner dur à l’image d’un sportif de haut niveau, mais son mode de vie doit être littéralement modifié : le sommeil, l’alimentation, les sorties, les calories dépensées. La plupart des ces éléments doivent être calculés afin que l’athlète soit dans les meilleurs dispositions pour évoluer. Un sportif d’une autre discipline ne doit pas autant faire attention.

–          Etat d’esprit : Dans ses vidéos Youtube, vous pourrez observer l’état d’esprit dont il fait part. L’importance de repousser ses limites est clairement visible dans chacune de ses séries, entraînements et dans son dialogue intérieur.

–          Humble : Il reste un athlète humble et très accessible, c’est du moins les retours que j’ai eus et l’impression qu’il donne. En forme, souriant, blagueur, il ne se prends pas au sérieux.

–          Symétrie parfaite : Lorsque vous développez votre corps, il n’est pas évident de développer une belle symétrie. Généralement votre bras le plus faible est moins musclé et/ou plus gras. En somme, délicat d’avoir une parfaite symétrie. C’est un critère de premier plan lors des compétitions.

–          Masse inégalable : En effet, sa masse globale faisait penser à un animal lâché sur scène. Il y a encore quelques années, on ne pensait pas qu’il était possible d’atteindre une telle masse musculaire, notamment ses cuisses et fessiers qui sont incroyables !

–          Sèche extrême :  Pour une telle masse musculaire, un taux de gras de 5-6% est phénoménale, c’est ce qui se fait en compétition. Ronnie se présenta avec un taux de gras de 2-3%, soit le strict minimum vital aux organes.

–          Proportionnalité : Pour ceux qui pratiquent le fitness ou la remise en forme/musculation : vous savez évidemment qu’il est difficile d’être proportionnel et de vous développer uniformément : vous avez des points forts, des points faibles…Les plus grands athlètes arrivent à donner une belle proportionnalité, importante également en compétition. Pour sa part, il était plutôt bien équilibré de toute part.

–          Force Incroyable : Si vous soulevez des charges régulièrement, il est évident que vous aurez plus de force que les sédentaires. Toutefois, les bodybuilders, malgré leurs masses imposantes ne sont pas forcément fort par rapport à leurs poids et musculature. Ronnie était très fort, dû à son passé de powerlifter bien entendu.

–          Souplesse incroyable : malgré sa masse énorme, il a entretenu sa souplesse : il arrive à effectuer le fameux grand écart.

–          Sérieux/Engagement hors du commun : Les athlètes ou sportifs ont une carrière qui débute jeune et qui se termine en générale aux alentours de 35-38 ans. Soit 30 ans d’engagement dans leur sports.
Tout comme Ronnie qui termina sa carrière à 43 ans.  Sauf que cet homme n’a pas connu de pause, de vacance. Car il doit d’une part s’entraîner mais d’autre part faire très attention à ce qu’il mange.
Un double travail et un engagement de tous les jours, tout au long de la journée : Telle est la règle qui s’applique pour les pratiquants de BodyBuilding : Un engagement à chaque heure de la journée.

 

En résumé,

Ronnie Coleman est un athlète vraiment complet.

Bien que certains détracteurs diront que c’est grâce au dopage, ils ont tort. Le dopage est très loin de tout faire :
Il avait un sérieux, un engagement, une détermination et une passion qui dépassé l’athlète de haut niveau. Rajoutez à cela des produits illicites et une génétique avantageuse et vous obtenez ce qui sera difficilement détrônable dans les décennies à venir.

Ps : je tiens à déconseiller tout usage de produits dopants, je n’en fait pas la promotion et je les déconseille ! Il est possible de faire de très belle chose en restant naturel, croyez-moi !

1 ) Merci au site bWin d’avoir organisé cet événement.

2) Je vous invite à regarder ses vidéos sur Youtube et sa chaîne Ronnie Coleman.

 

Connaissiez-vous cet athlète ? Qu’en pensez-vous ? Laissez votre commentaire en-dessous.

J’y répondrais ! à très vite.

-AL-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (23 votes cast)
Ronnie Coleman : Un athlète Légendaire ! , 4.3 out of 5 based on 23 ratings
OFFERT : Retrouver sa Confiance ! Le Guide

confiance
Un guide pour retrouver confiance en vous simplement et rapidement !

-Les 3 éléments d'une vrai confiance
-Les activités pour avoir confiance en soi
-5 exercices pour améliorer sa confiance
-Les habitudes à entretenir




Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue.

Articles sur le même sujet:

.

3 Comments

  1. 16 avril 2014 at 17 h 59 min · Répondre

    Bien sur que je connais Ronnie, son physique est hors norme. Sa symétrie et son look général en V est impressionant. J’ai les vidéos d’entrainement à mr olympia 98, c’est surréaliste.. mais ca reste en deca de l’entrainement de mr olympia Doran Yates .. Blood and guts sa vidéo d’entrainement dans le temple est terrifiante. enfin était car maintenant il n’est plus compétiteur évidemment.
    Je tiens aussi à rectifier .. Ronnie détient le record des Mr Olympia mais à égalité avec Lee Haney ;)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Al
      17 avril 2014 at 23 h 20 min · Répondre

      Ah c’est bon à savoir, je ne savais pas concernant LEE HANEY.
      Tu as les vidéos de l’entraînement de Ronnie en 98 c’est ça ?

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  2. 17 avril 2014 at 23 h 50 min · Répondre

    Ouai l’entrainement de preparation à mr olympia 97 et 98 où il figure et sa video propre aussi.. en fait j’en ai plein en vhs c’est une bonne source de motivation ces vidéos

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>